Prendre refuge– Zeina Abirached & Mathias Enard

J’ai voulu prendre refuge en toi

Un ciel afghan étoilé, des regards qui se cherchent, des mains qui se frôlent, deux femmes passionnées par les astres, deux femmes dont les sentiments vont se réveiller, les Boudhas pour seuls témoins de leur amour naissant et momentané

Une langue allemande qui a du mal à se laisser apprivoiser, des paroles hésitantes échangées pour ne pas être oubliées, une femme dont le pays lointain est comme un trou dans son cœur, un homme qui espère qu’elle trouvera refuge en lui

Deux histoires d’amour sous le signe de l’Orient, qu’elles soient interdites ou difficiles. Une femme aime une femme, un homme allemand aime une réfugiée syrienne. Deux époques mais deux amours forts, le tout porté par la force des dessins de Zeina Abirached. Ses onomatopées, ses personnages aux formes particulières, ses dessins qui prennent toutes la page pour former un livre dense et complet. 
Si j’ai fondu d’amour pour Karsten et Nayla et leur histoire sous les cieux berlinois, j’ai regretté que l’histoire d’Anne-Marie et d’Ella soit si peu développée. J’aurais tellement aimé avoir quelques pages en plus pour les regarder tomber amoureuses. 

Mais c’est un petit regret par rapport à ce que cette bande dessinée offre à voir et à contempler. J’avais déjà craqué pour Piano Oriental et Je me souviens et je retrouve avec plaisir cette dessinatrice de talent accompagnée ici par l’écrivain Mathias Enard qui apporte la poésie nécessaire pour nous embarquer sous les étoiles. Les auteurs se sont librement inspirés de la vie d’Anne-Marie Schwarzenbach ( écrivaine, photographe, journaliste et aventurière suisse) et d’Ella Maillart (voyageuse, écrivaine et photographe suisse). Grâce à eux, j’ai découvert deux destins exceptionnels dont j’ignorais jusqu’alors l’existence. Je vous laisse ici un article qui expliquera mieux que moi le destin de ces deux femmes.

Prendre refuge peut prendre plusieurs significations, dans le Boudhisme, c’est le premier pas vers cette voie. Prendre refuge, c’est aussi trouver un endroit où aimer quelqu’un, où son contact nous fera sentir en sécurité. Prendre refuge revêt la signification que vous souhaitez.

– Prendre refuge de Zeina Abirached & Mathias Enard, Editions Casterman, 2018, 344 pages – 

C’est avec un immense plaisir que je retrouve mes acolytes des belles bulles! Et cette semaine, on se retrouve chez  Noukette

Publicités

50 réflexions sur “Prendre refuge– Zeina Abirached & Mathias Enard

  1. Autist Reading dit :

    J’ai toujours beaucoup aimé ce que j’ai lu de Mathias Enard et j’avais eu envie de découvrir Zeina Abirached à la publication de son Piano oriental. Voilà donc deux bonnes raisons pour que j’aille au plus vite me procurer ce livre (et Annemarie Schwarzenbach sera même une très bonne 3e raison !!!!)

    Aimé par 1 personne

Si vous souhaitez me laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s