Dans la forêt– Jean Hegland

Ces jours-ci, nos corps portent nos chagrins comme s’ils étaient des bols remplis d’eau à ras bord.

Les premiers mots

C’est étrange d’écrire ces premiers mots, comme si je me penchais par-dessus le silence moisi d’un puits, et que je voyais mon visage apparaître à la surface de l’eau – tout petit et se présentant sous un angle si inhabituel que je suis surprise de constater qu’il s’agit de mon reflet. Après tout ce temps, un stylo a quelque chose de raide et d’encombrant dans ma main. 

La civilisation s’est éteinte. Plus d’électricité, plus de téléphone, plus d’âmes qui vivent. Sauf Nell et Eva, deux soeurs habitant leur maison familiale dans la forêt.
La survie est alors de mise pour ces jeunes filles.
Orphelines, elles ne peuvent compter que sur elles-mêmes pour manger à leur faim et ne pas se laisser dépérir. Eva se concentre sur la danse, imperturbable, tandis que Nell, la narratrice, commence ce journal pour raconter leur quotidien. Elle y inscrit ainsi ses quelques découvertes lues dans l’Encyclopédie qui elle l’espère, l’aideront à survivre. Mais jusque quand?

Toutes deux rêvaient de grands destins. Eva se voyait déjà danseuse professionnelle tandis que Nell espérait entrer à Harvard. N’ayant jamais été à l’école, ayant toujours connu les cours à domicile, c’était pour elle un moyen de voir le monde. Les rêves sont maintenant avortés. La vie se résume à l’élevage des poules, la culture du potager et les repas partagés en tête à tête.

Avec une narratrice qui nous livre ses émotions et ses sentiments les plus intimes, il m’a été facile de m’immerger dans ce quotidien routinier. Nell nous fait part de sa vie d’avant, du temps où ses parents étaient en vie, du temps où le monde tournait rond, du temps avant la guerre et ses conséquences… Ce journal intime lui fait prendre conscience de ce qu’elle est devenue suite à cette catastrophe et du chemin parcouru depuis.

On tient le coup, jour après jour, et tout ce qui nous menace, ce sont les souvenirs, tout ce qui me fait souffrir, ce sont les regrets.

Il y a aussi Eva, la danseuse solitaire. Celle qui ne se livre pas. Si quelques lecteurs ont été agacés par son côté égoïste, je ne me range pas à leurs avis. La relation entre les deux soeurs est très particulière et leur caractère si différent permet une certaine harmonie. Il y a beaucoup d’amour et de dévotion de la part de Nell et de Eva. 

Certains y ont vu des messages tantôt écologistes, tantôt féministes,….Tous ces thèmes en font dès lors un roman avec différentes lectures possibles et il est certain qu’il fera encore date!

Lu et adoré pendant les premiers jours de mes vacances, j’ai aussi pris beaucoup de plaisir à partager cette lecture avec Céline, tout aussi enthousiaste que moi! Pour lire son avis, c’est ici.

Vous êtes déjà nombreux à avoir déjà lu ce livre: ElectraEva, JérômeMarie-Claude, Noukette, Sophieetc!

– Dans la forêt de Jean Hegland, Traduction de Josette Chicheportiche, Editions Gallmeister, Collection Totem, 2018, 309 pages –

40 réflexions sur “Dans la forêt– Jean Hegland

  1. Mokamilla dit :

    Je l’ai lu sans avoir pris le temps d’en faire une chronique. J’ai beaucoup aimé ce roman et cette histoire de soeur sans aller jusqu’au coup de coeur à cause de quelques événements un peu trop prévisibles à mon goût.

    Aimé par 1 personne

  2. Ingannmic dit :

    Un roman dont le succès est bien mérité. J’ai beaucoup aimé l’écriture d’Hegland, et le fait qu’elle aborde la thématique post apocalyptique avec un regard « apaisé », en prenant le parti d’une certaine sagesse, d’un retour aux « sources »..

    Aimé par 1 personne

  3. Laeti dit :

    Plusieurs mois après la lecture, je retiens aisément l’empathie éprouvée pour Nell. Mais sa soeur m’a tellement exaspérée ^^ Je n’ai pas succombé au charme de ce roman, même si je l’ai malgré tout apprécié. Mais clairement, il m’a manqué quelque chose. Je suis heureuse que tu l’aies aimé!

    Aimé par 1 personne

  4. Lili dit :

    Ce roman est en train de déferler sur la blogo, c’est fou ! Je l’ai repéré en grand format, j’attendais sa sortie poche. Maintenant qu’il est en poche, j’attends le bon moment héhé. Tous les thèmes abordés par le roman me tentent. Je pense que je me régalerai !

    Aimé par 1 personne

  5. ourdarkmaterials dit :

    J’ai attendu de finir le livre et de rédiger ma chronique avant de lire la tienne et là, surprise, je vois que ce sont les mêmes mots que l’on choisit pour illustrer notre avis ! Merci d’avoir joué le rôle de la tentatrice et de m’avoir donné le coup de pied que je souhaitais pour me faire acquérir cette merveille !

    Aimé par 1 personne

Si vous souhaitez me laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s