Dans la colère du fleuve – Tom Franklin & Beth Ann Fennelly

Alors, elle comprit. Oui, elle comprit. On lui avait parlé d’une chose qui ressemblait à une locomotive. Et cette chose, c’était le déluge.

Les premiers mots

4 avril 1927
Dixie Clay pataugeait dans la boue le long des berges de la rivière en crue, chassant les moustiques avec son chapeau, quand elle aperçut un cercueil d’enfant balloté au coeur d’un enchevêtrement de branches de sycomore. L’espace d’une seconde, elle se sentit dévastée à la pensée que son fils Jacob enterré deux ans plus tôt revenait peut-être à la maison.

Le Mississippi menace. Nous sommes en avril 1927 et bientôt le fleuve sortira de son lit et inondera sept millions d’hectares. Mais pour l’heure les habitants de Hobnob l’ignorent et continuent leurs activités. C’est le cas de Dixie Clay et de son mari, de sacrés bootleggers, comprenez des contrebandiers d’alcool en pleine période de la Prohibition. 

La femme confectionne l’alcool tandis que le mari le vend aux plus offrants. Redoutable escroc, il mène son entreprise d’une main de maître alors que son épouse reste seule à la distillerie. Ce n’était pourtant pas cette vie qu’elle s’était imaginée. Elle rêvait plutôt de vivre une histoire d’amour romantique et passionnelle, elle pensait connaitre son mari mais celui-ci a vite changé de visage une fois installés. Quand son bébé meurt, Dixie Clay n’est plus que l’ombre d’elle-même, elle si flamboyante, s’éteint petit à petit. 

Quand deux agents fédéraux disparaissent alors qu’ils étaient sur le point d’arrêter des trafiquants d’alcool, deux autres agents viennent enquêter et la vie de Dixie Clay et de son mari prend un autre tournant. Pendant ce temps-là, les digues menacent de se rompre et le fleuve gronde de colère.

Si longtemps, elle n’avait compté que sur elle-même. Il le fallait. Elle avait entouré son coeur de sac de sable. Elle n’avait pas eu d’autre choix que de le protéger ainsi. Elle se devait d’être forte, et elle était devenue forte.

Le livre commence par une « simple » enquête et puis glisse tout doucement vers un roman plus personnel et intime où l’enquête est relayée au second plan pour se concentrer sur la psychologie des personnages et leur relation. Si j’ai eu peur de ce côté « policier », je me suis plu à suivre les aventures de Dixie Clay, de son passé, de ses attentes et de ses espoirs mais aussi des autres protagonistes. Je ne vous livre pas tous les événements qui vont arriver à cette femme courageuse, je vous laisse ainsi une part de mystère

J’ai trouvé beaucoup d’humanité à travers ces pages mais surtout un humour particulier. Ce n’est cependant pas tout rose. La violence est présente et les dégâts occasionnés par la rupture de la digue sont décrits de manière assez véridique. 

« Dans la colère du fleuve » est un roman américain qui tient ses promesses. Le petit plus ici est qu’il a été écrit à quatre mains, mari et femme se sont unis pour écrire sur une des plus grandes catastrophes naturelles des Etats-Unis.
Beth Ann Fennelly est une poétesse et cela se ressent dans le roman qui gagne en beauté. 

Après trois ans à trainer dans ma PAL, ce livre a trouvé la sortie pour mon plus grand plaisir. 

– Dans la colère du fleuve de Tom Franklin & Beth Ann Fennelly, traduction Michel Lederer, Editions Albin Michel, Collection Terres d’Amérique, 2015, 432 pages – 

 

13 réflexions sur “Dans la colère du fleuve – Tom Franklin & Beth Ann Fennelly

Si vous souhaitez me laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s