Baby Doll– Hollie Overton

 Un univers tout entier se déployait autour d’elle, et quelque part au loin se trouvait sa famille

Les premiers mots

Un verrou a un son bien à lui. Lily était devenue experte à reconnaitre certains bruits – le craquement des lattes du plancher signalant qu’il arrivait, les souris galopant sur le ciment en quête de nourriture. Mais elle rassemblait toujours son courage quand elle était à l’affût du verrou, du grincement de métal contre métal.

Lire la suite

Publicités

La tendresse des pierres – Marion Fayolle

A force de compléter papa, de penser, de parler à sa place, on ne savait plus tellement qui on était.

Les premiers mots

On a enterré un poumon de papa. C’était un jour de printemps, les arbres étaient chargés de cerises et la nature était belle. On s’habilla tous en noir pour assister à la cérémonie. Toute la famille était là. Des hommes en blanc portaient sur leurs épaules l’énorme poumon. Papa assistait avec nous à l’enterrement d’une partie de son corps.

Lire la suite

Charlie – Stephen King

Ils arrivent, Papa « , murmura Charlie. Ses yeux étaient deux larges cercles de terreur.  » Ils viennent nous chercher. 

Les premiers mots

– Papa, je suis fatiguée! se plaignit la fillette en pantalon rouge et chemisier vert. On s’arrête?
– Pas encore, mon chou.
C’était un grand type large d’épaules qui portait une veste de velours élimée et un pantalon de toile marron. La fillette lui donnait la main et, ensemble, ils remontaient la Troisième Avenue en marchant vite, presque en courant. Il jeta un coup d’œil derrière lui. La voiture verte était toujours là, elle longeait lentement le trottoir.

Lire la suite

Le jeu de la musique– Stéfanie Clermont

Elle guette les occasions de commencer à vivre « vraiment », qui ne viennent pas.

Les premiers mots

C’était un lieu vivant, sans obligations, où de l’eau propre (ou qu’on pourrait croire propre) avait, on ne sait plus comment, trouvé les tuyaux et rempli d’anciens réservoirs gros comme des petites piscines creusées où des bancs de poissons rouges et blancs vivaient, mystérieusement, été après été.

Lire la suite

Les grandes marées– Jim Lynch

Les adultes sont toujours plus fascinés par ce que vous pouvez devenir que par ce que vous êtes.

Les premiers mots

Très tôt, j’ai compris que lorsque vous racontez aux gens ce que vous observez à marée basse, ils pensent que vous exagérez ou que vous mentez, alors qu’en fait vous essayez simplement d’expliquer des choses étranges et merveilleuses, aussi clairement que possible. Le plus souvent, je minimisais ce que je voyais, car je ne trouvais pas de mots assez forts, mais c’est la nature même du milieu marin qui veut ça, ainsi que les rivages où j’ai grandi.

Lire la suite