Sweet Tooth – Jeff Lemire

Je ne me souviens que de la faim, de la fatigue et de nous deux serrés l’un contre l’autre au milieu du chaos. En attendant de tomber malade… En attendant notre tour.

Il y a dix ans une mystérieuse pandémie a frappé la Terre. Hommes, femmes, enfants, personne n’a été épargné. Ceux restés en vie ont compris que leurs jours étaient désormais comptés. Avec cette maladie, une nouvelle espèce est apparue: les hybrides. Parmi eux Gus. Mince, élancé avec des bois de cerfs qui ornent son visage.

Son père et lui vivent dans une maison à mille lieues des regards et du danger qui rôde. Le père a été très clair: Gus doit respecter 5 règles pour sa survie dont celle de prier Dieu et de ne jamais, au grand jamais, quitter les bois. Quand son père meurt, Gus est obligé de contourner la dernière règle. Il découvre alors le monde, le vrai, celui caché par son père pour le protéger.

Gus part et tel un agneau livré en patûre, il ne devra compter que sur lui-même pour réussir à rester en vie et protéger ceux qu’il croisera tout au long de son épopée.

On a fait la route avec d’autres gens au début, partageant ce que nous avions, cherchant tous un endroit sûr où se réfugier … Quelqu’un qui nous dirait que tout allait s’arranger …

Rentrer dans cette histoire c’est rencontrer un monde de violence, de détresse et d’horreur. Quand tout espoir a disparu, les êtres humains les plus doux peuvent se révéler les pires ordures. Gus le découvrira assez tôt. Mais ce qui est beau, c’est que parmi ces monstres, certains sont restés intègres et souhaitent rester en vie sans forcément tuer et diriger ceux qui sont encore vivants.

Si je ne vous ai pas présenté les tomes séparément, c’était parce que je voulais être totalement imprégnée de cette série. Comme une enfant avant Noël, je patientais fébrilement en attendant leur arrivée à la bibliothèque. Une fois le premier tome lu, le manque s’est fait sentir et j’ai dû guetter quelques semaines avant de le lire le deuxième. Inutile de vous dire que l’attente du troisième a été insupportable. J’ai alors pris mon temps pour découvrir ce dernier tome qui m’a totalement ravi. Tout comme dans Walking Dead, le lecteur oublie vite le sujet de la maladie pour se concentrer sur les personnages. Finalement, on s’en fiche un peu de savoir comment s’est arrivé, on souhaite ardemment voir Gus rester en vie et trouver un endroit où il pourra vivre sereinement.

Je n’ai pas un seul bémol à énoncer pour cette bande dessinée, pas un ! J’ai tout aimé: le dessin, la violence des traits, les traits de Gus et ses grands yeux. J »ai totalement adhéré à l’histoire qui aborde des thèmes fouillés: la croyance aveugle, les mythes, les persécutions, l’intolérance, l’amour et l’amitié.

En étant fan de Walking Dead, je ne pouvais qu’apprécier cette série efficace en tout point qui aura eu le talent de m’émouvoir autant qu’elle m’aura subjuguée.

Si vous n’avez pas encore découvert Gus et sa bande et que vous souhaitez les rencontrer, pensez à prendre les trois tomes d’un coup!

Les avis d’Amandine, Mo’ , de Jérôme, de Noukette.

– Sweet Tooth (3 tomes) de Jeff Lemire (traduction Benjamin Rivière), Urban Comics Collection : Vertigo Essentiel, 2016 (dernier tome), 384 pages –

Les autres amoureux des bulles se retrouvent chez  Noukette

Publicités

41 réflexions sur “ Sweet Tooth – Jeff Lemire

Si vous souhaitez me laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s