Le rapport de Brodeck – Tome 1 & 2 – Manu Larcenet

Si cette confession ressemble finalement à un monstre, complexe et mystérieux, c’est qu’elle est à l’image de ma vie.

Brodeck a l’habitude d’écrire, donc ce sera lui. Celui qui écrira un rapport sur l’assassinat d’un étranger par les villageois. Il est chargé de rendre compte des faits de façon la plus précise possible afin d’acquitter les habitants. Cet homme en voulait au village, ça se sentait. Mais Brodeck ne se chargera pas seulement d’écrire un rapport, il se mettra aussi à écrire son propre récit, avec ses souvenirs. Ceux de la guerre, du camp de concentration, du retour au village, les sentiments méfiants envers les étrangers. L’esprit torturé par ce qu’il souhaite délivrer et ce qu’on attend de lui, que choisira Brodeck? 

Je suis le seul innocent parmi tous. Le seul. En écrivant ces mots, je comprends soudain le danger que cela représente, d’être innocent au milieu des coupables… C’est, en somme, très proche d’être seul coupable parmi les innocents.

Du noir, du très noir. Des visages morbides qui vous prennent aux tripes et qui ne vous lâchent pas. 

Larcenet offre une interprétation pudique et assez silencieuse du livre de Philippe Claudel. Si vous n’avez pas lu l’oeuvre originale, je vous conseille de passer d’abord par les mots de l’auteur et ensuite de vous plonger dans les dessins. Ce diptyque (ici réuni en un seul coffret magnifique) ne s’embarrasse pas de détails et pourrait passer pour incompréhensible (pour certains!). J’avais en tête le récit lu il y a quelques années et je savais le genre dans lequel j’allais m’embarquer. Ce que j’ignorais, c’était la force avec laquelle allait être interprétée cette histoire. Quel choc... les dessins sont splendides, les expressions des personnages sont si intenses qu’elles m’ont suivie quelque temps après la lecture.

Je m’étais offert ce diptyque, je l’avais laissé de côté pour m’y plonger de façon entière et je ne regrette pas d’avoir un peu attendu. 

C’est une oeuvre que j’oserai qualifier de grandiose et d’interpellante. Larcenet m’avait déjà séduite avec son Blast, ici, il place Le Rapport de Brodeck bien au-dessus.

Le billet de Jérome , de Mo’ et de Noukette.

Interview réalisée par Jacques Viel

– Le rapport de Brodeck (tome 1 & 2) de Manu Larcenet, Editions Dargaud, 2015, 154 pages – 

Cette semaine, c’est Stephie qui accueille les amoureux des bulles!

Publicités

55 réflexions sur “ Le rapport de Brodeck – Tome 1 & 2 – Manu Larcenet

Si vous souhaitez me laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s