Lucy in the sky– Pete Fromm

On peut repartir de zéro, Luce. On peut tout faire, aller n’importe où. On peut être qui on veut

Les premiers mots

Lui tenir ouverte la portière de son camion, c’était ma mission, je restais là à attendre que Maman et lui aient terminé. L’hiver, il faisait toujours noir, on n’avait que la lumière des phares, l’ultime effort de l’ampoule du porche sur le point de rendre l’âme, le gaz d’échappement comme brume épaisse en volutes autour de nous. À présent, c’était l’été, l’air était lourd et sentait la verdure, le soleil était presque à la verticale des Highwoods, le ciel en était tout blanchi, mais Papa n’était toujours pas parti.

Comme un rituel. Comme une envie de ne pas la voir grandir. Comme un regret qu’elle ne soit peut-être pas née « garçon ». Comme à chaque retour de ses voyages professionnels, le père de Lucy rase les cheveux de sa fille. Ça ne la dérangeait pas jusque là. Mais cette année est un peu particulière. Lucy se sent changer, elle a des désirs, des envies d’être enfin elle-même. Mais peut-elle faire face à tous ces changements que l’adolescence met en branle? Pas sûre. Lucy est tiraillée entre ses envies/besoins de liberté et ses envies/besoins de rester telle quelle et de ne pas grandir. Car à 14 ans, la vie peut prendre des tournures auxquelles on n’aurait pas pensé. Pendant les deux ans durant lesquels nous allons la suivre, Lucy grandira vite, très vite, et sera confrontée au monde des adultes qui n’est pas aussi rose qu’elle l’avait imaginé.

Lire Lucy in the sky c’est passer par différentes émotions envers cette jeune fille. Tout d’abord de la compassion: avec deux parents pareils, il n’est pas étonnant de tourner sot. Ensuite, de l’énervement : mais comment peut-elle agir comme ça!? Elle n’est qu’une jeune adolescente!. Les émotions qui suivent sont, dans le désordre, de l’envie : moi aussi j’aurais aimé être aimée de plusieurs garçons à la fois,  de la tendresse : cette gamine a tout pour plaire, un humour décapant et une force incroyable. Et enfin de l’amour: Lucy est une belle personne qu’on quitte à regret. 

Tout ce que je voulais faire, en réalité, c’était partir. À jamais. Aussi facilement que Papa. M’en aller et ne plus jamais revoir cette maison où nous avions tellement gâché notre vie à l’attendre. Maman et moi, toutes les deux. Où j’avais si longtemps été un garçon heureux et stupide.

Je pense que les sentiments par lesquels je suis passé sont comme la tempête que traversent les adolescents à cette période. Rien n’est stable, tout peut s’écrouler. On peut suivre la route tracée par ses parents ou aller à contre-courant. J’ai aimé que Pete Fromm soit à ce point proche de la réalité. Je me suis retrouvée dans plusieurs comportements de Lucy et j’ai ressenti beaucoup d’empathie pour elle. C’est le genre de personnage qui vous agace mais qui vous serre le cœur quand vous les quittez. 

C’est une lecture que j’ai eu grand plaisir à partager avec mon acolyte des Lectures Communes, ma copine Laeti! Tout comme moi, elle s’est retrouvée dans cette adolescente.  Pour lire son billet, c’est ici.

– Lucy in the sky de Pete From, Édition Gallmeister, collection Totem, 2017, 428 pages – 

Publicités

30 réflexions sur “Lucy in the sky– Pete Fromm

  1. Laeti dit :

    C’est vraiment un livre qu’on termine à regret! J’aurais imaginé encore d’autres aventures pour cette incroyable Lucy. Une superbe surprise ce roman, d’ailleurs on en a de la chance de bien tomber à chaque fois, acolyte 😁 J’ai vraiment beaucoup beaucoup aimé le regard de Pete Fromm sur l’adolescence qui sonne très juste.

    Aimé par 1 personne

  2. flyingelectra dit :

    Je l’ai chez moi, dédicacé par Pete (j’ai vécu dans sa ville) et je le garde pour une lecture « au chaud » l’hiver pour me rappeler du Montana – ton billet me dit que j’ai raison !

    Aimé par 1 personne

  3. maghily dit :

    Tu donnes vraiment envie de découvrir l’histoire de cette Lucy ! Je l’avais croisé chez Filigranes mais je n’avais pas osé le prendre, j’aurais dû !

    En plus, la couverture du livre est magnifique, ce qui est un argument de poids. 😉

    Aimé par 1 personne

  4. AMBROISIE dit :

    J’avais lu une super belle chronique il y a longtemps de ce livre qui m’avait tout de suite donner envie de le lire, comme toi elle disait de ce livre qu’elle était passée par toutes les émotions et qu’elle voulait redevenir ado comme Lucy. Mais j’ai eu une petite déconvenue avec cette maison d’édition, bon je sais qu’il ne faut pas s’arrêter sur une déception ou un échec mais quand même j’ai peur d’être déçue de nouveau.

    Aimé par 1 personne

Si vous souhaitez me laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s