Ici ça va – Thomas Vinau

« Il faut avoir confiance en la vie. » Et pendant quelques instants je la crois.

img_20170124_200653

Les premiers mots

Ici ça va. La maison n’est pas toute neuve mais elle est propre et les plafonds sont hauts. Au moment où Ema a ouvert la porte grinçante, dont le bois humide avait gonflé autour des gonds et de la serrure, il y a eu comme un grand silence de poussière et de souvenirs. Les tomettes usées du sol, les toiles d’araignée qui voilent les fenêtres, l’odeur de renfermé, je ne sais pas pourquoi j’ai ressenti de la tendresse pour cet endroit.

L’histoire est simple : la remise à neuf tant de la maison familiale de narrateur que celle de son moral. Une double reconstruction qui se fait dans la contemplation de ce qui l’entoure, dans le contentement des « petits bonheurs ». Il est soutenu par sa femme. Tous deux essaient de se reconnecter l’un à l’autre après de violentes crises d’angoisse qui ont touché le narrateur. Il ose à peine toucher le bonheur, il redoute de le voir partir. 

Et puis un jour on se rend compte que le monde est plus grand que nos yeux. Et on reste là, perdus. Au bord du vertige.

Grâce aux travaux de rénovation ainsi que les échanges avec son vieux voisin, il se reprend en main et commence à accepter ses faiblesses. 

Nous nous sommes endormis comme ça. Bien au chaud dans nos projets. Avec demain comme couverture.

Avec des mots simples (parfois trop) et quelques beaux moments de poésie, Thomas Vinau m’a transporté dans une atmosphère douce et chaleureuse. La relation du couple est bienveillante, j’ai été « frappée » par la douceur qui se dégageait de ces deux personnages. 

J’ai apprécié le fait que tout soit délicat et fragile. Et pourtant quelque chose m’a freinée pour que je sois complètement sous le charme. Peut-être un peu trop court (même si un de mes livres préférés fait 81 pages…) , peut-être pas. Peut-être un peu trop de simplicité. Peut-être un peu trop de « non-dit ». Ce n’est pas pour autant que j’arrêterai là ma découverte de l’auteur.

En avez-vous lu un autre de cet auteur? Quel est celui que vous me conseilleriez?

– Ici ça va de Thomas Vinau, Édition 10/18, 2014, 144 pages – 

Publicités

18 réflexions sur “Ici ça va – Thomas Vinau

Si vous souhaitez me laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s