Quelques minutes après minuit – Patrick Ness 

Je ne me déplace pas souvent, mon garçon. Uniquement pour des questions de vie ou de mort. Je m’attends donc à ce qu’on m’écoute.

IMG_20160812_195816

Les premiers mots

Le monstre apparut juste après minuit.
Comme tous les monstres.

Conor était réveillé.
Il venait de faire un cauchemar. Enfin, pas un cauchemar. Le cauchemar. Celui qui faisait très souvent ces derniers temps. Celui avec les ténèbres et le vent et le hurlement. Celui avec les mains qui glissent des siennes, malgré tous ses efforts pour les cramponner. Celui qui se terminait tout le temps par…

Quand j’étais petite, un cauchemar m’est apparu et il me hante encore. Mais je ne l’ai fait qu’une fois. Que ressentir alors quand un cauchemar revient, nuit après nuit, à la même heure, 00h07. C’est que vit Conor.

Ce roman jeunesse nous transporte dans un monde étrange et sombre. Un conte où chacun possède deux visages. Où l’on doit faire des choix.

J’ai rencontré les peurs d’un adolescent de treize ans pour qui la vie n’est pas des plus merveilleuses. Sa mère est malade, elle est atteinte d’un cancer. De plus, à l’école, il est victime de brimades et en a ras-le-bol d’être montré du doigt comme « le-garçon-dont-la-maman-est-malade ». Il voudrait juste être comme tout le monde. Et pour couronner le tout, sa grand-mère avec qui les relations sont très tendues, vient s’installer pour aider sa fille afin de libérer Conor des charges de la maison.

Mais ce n’est pas tout. Ses nuits sont aussi agitées que ses jours. Un cauchemar apparaît et l’effraie au point qu’il se réveille par ses cris. Un cauchemar où il est question de ténèbres, de mains qui glissent et de hurlements. 

Une nuit, une étrange impression le réveille. Il entend une voix qui l’appelle et il aperçoit LE monstre de son cauchemar qui lui parle et essaie de l’effrayer. Mais Conor n’est pas aussi impressionnable que ça. Il en faudra plus au Monstre. Celui-ci va lui proposer de revenir, plusieurs fois pour que la vérité que Conor cache, se révèle enfin. Pendant ses visites, le Monstre lui raconte trois histoires.
À Conor d’en comprendre le sens et de s’en servir dans sa vie réelle. 

-Qu’est-ce que tu veux de moi? demanda Conor.

– Ce n’est pas ce que je veux de toi, Conor O’Malley. C’est ce que toi tu veux de moi.

– Je ne veux rien de toi.

– Pas encore, dit le monstre. Mais bientôt.

Ce livre nous transporte dans un monde imaginaire et nous plonge dans nos peurs d’enfant. Celles qui s’accrochent et qui ne nous lâchent pas. Celles qui apprennent plus tôt que prévu que la vie c’est parfois autre chose qu’un conte pour enfant.

C’est « terrifiant de beauté » (pour reprendre une expression de Moka). Les illustrations de Jim Kay servent à merveille ce récit douloureux. Le travail en noir et blanc est somptueux et restent longtemps dans les esprits.

IMG_20160812_195602
Inutile de préciser qu’en refermant la quatrième de couverture, j’avais quelques larmes au bord des yeux et la gorge serrée.

IMG_20160812_201257

Quelques minutes après minuit de Patrick Ness (idée originale de Siobhan Dowd), illustrations de Jim Kay, Edition Gallimard Jeunesse, 2012, 215 pages.

 

Publicités

11 réflexions sur “ Quelques minutes après minuit – Patrick Ness 

  1. celina dit :

    C’est superbe ! Tu me donne la forte envie de me plonger dans cette histoire étrange et ces illustrations. J’ai lu du même auteur « Et plus encore » qui m’avait emportée et émue, et qui m’avait également terrifiée…certaines scènes étaient réellement effrayantes ; c’était un roman jeunesse très fort…et celui-ci m’a tout l’air du même acabit.
    Merci pour ton billet !

    Aimé par 1 personne

    • lespagesversicolores dit :

      J’ai voulu emprunter « Et plus encore » aussi mais il n’était pas disponible en même temps que « Quelques minutes après minuit », ce sera pour la prochaine fois!

      Je te le conseille fortement (en plus si tu connais le style de l’auteur!), et si tu as l’occasion d’emprunter/acheter la version illustrée c’est encore mieux!

      Aimé par 1 personne

Si vous souhaitez me laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s