Les beaux étés – 1. Cap au Sud! – Zidrou & Jordi Lafebre 

Beaucoup de gens qui ont peur, s’asseyent sur une branche et n’en bougent plus. Mais il ne faut jamais s’arrêter! Il faut continuer de grimper!

Parce que, de là-haut, la vue est tellement belle!

IMG_20160626_092000

Résumé: Août 1973. Zidrou et Lafebre nous font une place dans la 4L rouge Esterel de la famille Faldérault : entre les parents et les 4 enfants, nous voici en route vers le Midi pour de « beaux étés »! Chaque année, les mêmes rituels : Pierre, le père, rend ses planches de B.D. en retard, les chansons de vacances, l’étape pique-nique… Un mois pour oublier le quotidien, le couple qui bat de l’aile, Tante Lili malade. Des souvenirs à engranger qui font que la vie est plus belle, des moments précieux pour se rappeler l’essentiel. Cap au sud !

Je suis très influencée par les blogs que je suis (oui, je l’avoue, enfin). Grâce à eux, j’ai découvert des romans que je n’aurais jamais lus, des auteurs qui sont devenus mes favoris de tous les temps et des bandes dessinées superbes. Celle-ci en fait partie. Merci Noukette et Jérôme.

J’ai refermé « Les beaux étés » le cœur rempli de nostalgie, il suffisait de quelques points communs avec cette famille pour que je me laisse bercer comme eux vers le Sud.

IMG_20160626_092254

Premier point commun: une famille belge « typique » : il faut manger des frites dès qu’on revient de vacances!
Deuxième point commun: un père (Pierre) dessinateur (Bonjour Papa!) qui rend ses planches en retard et qui attend le succès patiemment.
Troisième point commun: le prénom de la mère (Mado) qui ressemble un peu à celui de la mienne.
Quatrième point commun : des frères et sœurs qui se disputent 🙂

IMG_20160626_105041

Toute cette petite famille se prépare à partir vers le Sud, au soleil car vous savez en Belgique, la météo… toussa toussa, 🙂 (oui, ce billet sera empli de smileys !).

Tout pour être heureux? Non pas vraiment : le couple bat de l’aile et la belle-sœur de Pierre est atteinte d’un cancer. C’est malheureusement la vie.  Et c’est là que cette bande dessinée m’a émue. Je l’ai trouvée vraie, touchante et tendre… oh oui, très tendre. Chaque personnage est parfait, j’avais envie d’être avec eux, à chanter  » La maladie d’amour », à jouer aux cartes dans un camping, à manger des frites sous la pluie. Le père dessinateur-rêveur, la mère remplie de rêve d’aventures, les enfants touchants, Louis avec son ami imaginaire, les deux sœurs qui se disputent mais qui s’adorent et la petite dernière qui parle beaucoup avec une  syntaxe propre à elle 🙂 «  Moi je sais quoi qu’on peut donner à maman pour qu’elle soit contente très beaucoup tout plein« 

IMG_20160626_104658

Les dessins sont magnifiques et sont empreints d’une très belle douceur.

Je me réjouis à l’idée de lire prochainement le tome 2  » 1969, La Calanque » et de découvrir aussi une autre bande dessinée du même auteur  » Pendant que le Roi de Prusse faisait la guerre, qui lui reprisait ses chaussettes? »

IMG_20160626_092338

– Les beaux étés – 1. Cap au Sud de Zidrou & Jordi Lafebre, Éditions Dargaud, 2015, 56 pages –

Publicités

12 réflexions sur “ Les beaux étés – 1. Cap au Sud! – Zidrou & Jordi Lafebre 

  1. Laeti dit :

    C’est toujours touchant et sympa des BD ou romans qui nous rappellent certaines époques en particulier! et puis le nombre de points communs entre cette BD et toi est limite troublant 🙂 Tu es de quel coin de la Belgique toi?

    Aimé par 1 personne

Si vous souhaitez me laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s