Là où naissent les nuages – Annelise Heurtier 

là où naissent les nuagesRésumé / quatrième de couverture :

« Mon père m’a attrapée par les épaules.
-Viens avec moi. Un voyage humanitaire, c’est le genre d’expérience qui marque une vie entière.
Putain, il me faisait chier, avec sa Mongolie. Une voix a retenti, une voix de petite fille qui veut plaire à son père qui veut se prouver qu’elle n’est pas si nulle qu’elle ressemble un peu à sa mère un peu un tout petit peu :
-Pourquoi pas.
Je ne pouvais pas y croire. Et pourtant si. C’est moi qui avais parlé. »

Les premiers mots

Je détestais ça.

Je détestais que l’on me regarde comme ça.
Du bout des doigts, la fille de la boulangère me tendait le petit sac en papier, le sourire dégoulinant de mépris. Elle avait les ongles chargés d’une épaisse couche de vernis pailletés, sauf celui de l’index, qui se singularisait grâce au palmier miniature qu’on y avait habilement dessiné.
J’ai croisé le reflet d’un visage dans la glace. À côté d’un éventail de sucettes multicolores, il y avait une fille yeux rouges paupières gonflées cheveux ébouriffés saloperie d’humidité.
Moi.

Ce livre signe ma deuxième rencontre avec Annelise Heurtier et je dois dire qu’elle m’a beaucoup plus interpellée que Sweet Sixteen.

L’histoire est celle d’Amélia qui part en Mongolie en mission humanitaire.

Amélia est la fille de deux parents baroudeurs et impliqués dans les causes humanitaires, ce  qui n’est pas du tout son cas.

Je n’aimais pas penser à ces réalités-là. Ne pas les voir, ne pas y penser, c’était plus simple pour se donner l’illusion qu’elles n’existaient pas. Et avoir tout le loisir de m’apitoyer sur mon sort à moi.

Mais le hasard fait que sa mère reçoit un jour une lettre d’une association mongole à laquelle elle envoie de l’argent et qui annonce qu’un membre fondateur est décédé. Cette mort plonge la mère d’Aurélia dans une grande tristesse. Le père a l’idée d’emmener sa femme et sa fille mais un problème logistique va faire qu’Aurélie devra s’y rendre seule.

Une fois là-bas, elle sera confrontée à des réalités qu’elle n’osait pas penser et ce voyage va la bouleverser et la marquer plus qu’elle ne le croit.

Est-ce que je pouvais changer la date de mon retour, histoire de rentrer avant qu’il y ait trop de souvenirs qui viennent pourrir ma tranquillité?

J’ai été touchée par Amélia, une adolescente de seize ans, mal dans son corps et dans sa peau.

(…) ne plus penser à moi et  à ce corps sacerdoce qu’on avait dû m’attribuer par erreur.

Elle veut s’affranchir vis-à-vis de ses parents qu’elle juge parfaits et surtout de sa mère. Sa mère qui est si belle et si courageuse d’avoir entrepris bon nombre de missions humanitaires. Elle veut faire ce voyage pour se prouver qu’elle peut le réaliser seule et qu’elle peut enfin marcher hors de l’ombre de ses parents.

Le sujet est original et permet de découvrir un pays à l’opposé de ce que l’on connait.

Ce livre rentre dans la catégorie « Un livre lauréat du Prix Farniente »  du Challenge littéraire 2016 de Mille vies en une.

– Là où naissent les nuages de Annelise Heurtier,  Edition Casterman, 2014,  208 pages. 

Publicités

10 réflexions sur “ Là où naissent les nuages – Annelise Heurtier 

  1. Laeti dit :

    En lisant ton avis sur ce titre, je ne peux que t’encourager à poursuivre avec « Refuges » qui semble avoir pas mal de points communs avec celui-ci (ado mal dans sa peau, qui entreprend un voyage pour se retrouver, s’ouvrir,…).

    Aimé par 1 personne

Si vous souhaitez me laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s